Menu

eac_jobculture_2016c

Actualités Culture


Comment rédiger son curriculum vitae ?

24/01/2017 Actualités Culture

Commentaires fermés sur Comment rédiger son curriculum vitae ?

Dans toute démarche de recherche d’emploi, l’étape de la rédaction du curriculum vitae (CV) est primordiale. Le CV est le premier document que le recruteur a entre les mains pour juger le profil du candidat. Pour valider ce premier stade, il est important de prendre en compte plusieurs éléments : la forme, la clarté des informations, le contenu et l’adéquation entre le profil recherché et le CV.

Il faut avoir en tête qu’un recruteur reçoit généralement plusieurs dizaines de CV par jour, surtout s’il vient de publier une offre d’emploi. Il doit donc être capable de voir l’essentiel du profil rien qu’en parcourant le document.

La forme du CV a son importance. Le document doit être clair, simple. Le recruteur doit pouvoir saisir l’essentiel des informations rapidement.

Pour organiser son CV et le rendre le plus lisible possible, on peut insérer des titres, des tirets, grouper les informations. On peut personnaliser le document avec une photo, choisir une typographie plus ou moins classique. Il faut être capable de cerner l’esprit de l’entreprise et s’y adapter. Le CV doit être personnalisé sans être excentrique.

Certains sites comme Erasmus, proposent des modèles de CV en ligne et des conseils, afin de guider les candidats dans la rédaction de ce document : vous pouvez consulter ici un exemple de cv

Le contenu doit être également clair et précis, mais surtout synthétique. Il n’est pas nécessaire de faire apparaître toutes les informations concernant le parcours du postulant. Regarder le profil recherché et ne garder que les diplômes et expériences qui peuvent être intéressants à mettre en lien avec le poste est un bon moyen d’avoir un CV bien ciblé. Mettre quelques lignes sur des activités extra-professionnelles, permet au recruteur d’en savoir un peu plus sur le candidat, sa personnalité, ses loisirs.

Enfin, il est recommandé de rédiger différents CV selon les emplois auxquels le candidat souhaite postuler. Envoyer un même document type pour répondre à toutes sortes offres d’emploi, réduit considérablement les chances de correspondre.

Les différents métiers et formations de guides touristiques

17/12/2016 Actualités Culture

Commentaires fermés sur Les différents métiers et formations de guides touristiques

La France, avec plus de 74 millions de visiteurs par an, est la première destination touristique mondiale. Cet engouement pour la France, permet d’avoir un secteur touristique dynamique, qui crée de l’emploi.

Ce secteur comprend de nombreuses catégories : hôtellerie, restauration, mais aussi tous les domaines liés au patrimoine et à la culture. En venant visiter un site, les touristes nationaux comme les touristes étrangers souhaitent étancher leur soif de cultures, de paysages urbains ou naturels, d’histoires… Les métiers liés à la valorisation du patrimoine et la transmission de la culture sont essentiels pour répondre à cette demande.

Des sites internet proposent des visites culturelles animées par des professionnels du tourisme. PARISCityVISION est leader de la visite touristique à Paris, avec des propositions de visites guidées de musées ou de sites historiques, comme le Musée du Louvre

Les métiers de transmission de la culture que ce soient guide conférencier dans les musées, ou guide chauffeur dans l’espace urbain, font l’objet de formations spécifiques ou de niveaux d’études requis. Nous vous proposons d’en découvrir quelques uns :

Le guide conférencier :

Le guide conférencier assure les visites commentées dans des musées ou des sites historiques. Pour obtenir l’examen de guide conférencier il est nécessaire de valider l’examen de licence professionnelle de guide conférencier. Le futur guide doit également s’acquitter d’une carte professionnelle, si la visite a lieu dans un musée de France ou un monument historique ET si celle-ci est l’objet d’une prestation commerciale.

Ce métier s’exerce soit en profession libérale, où la prestation est facturée environ 60 euros la visite ou en vacation de courte durée. Le guide conférencier devra également avoir une bonne culture générale, s’adapter à différents publics, faire preuve de pédagogie et de curiosité. Il peut proposer ses services en tant que vacataire ou en profession libérale auprès des offices de tourisme, des agences de voyages, des tours opérateurs. Comme tous les métiers liés au tourisme culturel, ce profil est surtout recherché d’avril à octobre durant la période haute de tourisme. Certains sites comme les grandes villes avec un fort potentiel touristique peuvent cependant attirer des voyageurs tout au long de l’année.

Paris est la destination idéale pour devenir guide conférencier. Faites découvrir aux voyageurs les plus beaux sites touristiques parisiens tels que les Champs-Elysées, la Tour Eiffel, Montmartre ou encore le Musée du Louvre avec PARISCityVISION, leader de la visite touristique à Paris.

Consulter les offres d’emploi de PARISCityVISION.

metiers_formations_guides_touristiques

Le guide interprète :

Le guide d’interprète a une double compétence culturelle et linguistique. Il anime les visites de monuments, de sites historiques, de musées dans la langue pratiquée par le groupe de touristes. Il s’agit principalement d’un emploi saisonnier ou de courte durée.

Pour présenter l’examen de guide l’intéressé devra justifier de deux ans d’étude post bac, avec un BTS Tourisme par exemple. Il devra également parler couramment plusieurs langues : anglais, espagnol, italien ou chinois, afin de pouvoir accompagner des touristes de différentes nationalités. Ce métier requiert également certaines qualités telles que la pédagogie, l’adaptabilité et la passion de l’histoire. Le guide interprète peut ensuite être recruté par des agences de voyages, des tours opérateurs ou encore des offices du tourisme, à qui il propose ses services. Le salaire mensuel se situe aux alentours de 1 700 euros bruts.

Le chauffeur guide :

Le chauffeur guide transporte et guide les touristes sur les sites touristiques tout en animant l’excursion de contenu historique. Comme le guide conférencier, le chauffeur guide doit être titulaire de la licence professionnelle de guide conférencier et de la carte professionnelle. Les critères sont les mêmes que pour le métier de guide conférencier, avec l’obtention du permis B en plus. Il doit pouvoir animer les visites des sites touristiques tout en étant un excellent conducteur.

Accompagnateur de voyages :

L’accompagnateur de voyage encadre les groupes lors d’excursions touristiques, gère les formalités administratives, les réservations, les relations avec les hôtels, les musées, la logistique. Il doit être méthodique et consciencieux, avoir de bons rapports humains, être commercial. Il doit obtenir la LICENCEPRO Sciences humaines et sociales aménagement du territoire et urbanisme spécialité coordinateur de l’action touristique locale et du développement durable des territoires. Il est en général prestataire auprès des tours opérateurs et des grandes agences de voyage. Le salaire mensuel moyen se situe entre 1118 et 1800 euros bruts.

Préparer un entretien d’embauche

03/11/2016 Actualités Culture

Commentaires fermés sur Préparer un entretien d’embauche

Les étapes clés pour bien préparer sa recherche d’emploi :

Aujourd’hui, il n’est pas toujours facile de décrocher un emploi. Même si la difficulté varie selon le profil, le type d’emploi ou le secteur, il y a des clefs qui permettent de faciliter l’obtention d’un contrat. Chaque étape, de la recherche de l’emploi à la préparation de l’entretien, est importante et doit être préparée consciencieusement afin de mettre toutes les chances de son côté. Les candidats comme les recruteurs peuvent trouver des aides en ligne et trouver les conseils pour retrouver un emploi

Les étapes à prendre en compte dans la recherche d’un emploi :

• Bien cibler le poste que l’on recherche :
Plus les éléments du poste pour lequel on souhaite postuler sont précis, plus le candidat pourra établir son Curriculum Vitae avec précision et cohérence. Il aura également plus de facilité à trouver des offres qui correspondent à son profil et ne pas perdre son temps et son énergie à envoyer des candidatures qui ne correspondent ni à son profil, ni à son expérience.

• Rédiger un CV et une lettre de motivation clairs et ciblés :
Le CV doit être clair et montrer rapidement les acquis, compétences et savoir-faire. Il doit être également personnalisé et montrer le profil du candidat et le type de poste qu’il recherche. Si la personne peut prétendre à différents types de poste, elle doit rédiger un CV pour chaque profil.

Certains sites proposent des questions afin d’aider à la rédaction du CV : d’autres proposent une matrice avec des étapes qui permettront la rédaction et la publication d’un CV personnalisé sur des sites de recrutement culturel :

La lettre de motivation doit reprendre les points forts du poste et de la structure et expliquer en quoi le candidat répond à ces points forts.

• Etablir un contact, relancer :
Une fois la candidature envoyée à la personne concernée dans l’entreprise, le candidat peut appeler pour savoir à quel moment les candidatures seront étudiées, puis relancer lorsque le recrutement a été fait. Si la candidature n’a pas été retenue, ne pas hésiter à demander les raisons, afin de corriger d’éventuelles erreurs.

• Préparer l’entretien :
L’étape de l’entretien peut être une étape stressante pour bon nombre de candidats. Il est donc nécessaire de bien la préparer. L’entretien n’est pas un piège, mais un moment de face à face où le recruteur pourra poser des questions plus précises sur le profil du candidat, son expérience et son envie de faire partie de son équipe. Le candidat aussi pourra éclaircir certains points, poser des questions pertinentes sur l’entreprise et le poste à pourvoir, afin que chacun des partis sache si l’autre correspond à ses attentes et besoins.

Il est possible de trouver des questions types posées à un entretien d’embauche : cela permet de se donner une idée et de préparer des réponses pertinentes à l’avance.

En suivant cette méthodologie, on ne sera pas sûr de décrocher un poste du premier coup, mais cela permettra d’envoyer des candidatures de qualité et donc d’augmenter considérablement ses chances.

Le métier et la formation d’aide soignant 

02/10/2016 Actualités Culture

Commentaires fermés sur Le métier et la formation d’aide soignant 

Dans le secteur du paramédical, le métier d’aide-soignant est celui qui a le plus de proximité avec les patients. L’aide soignant pratique des soins d’entretien et de continuité de la vie d’une personne ou d’un groupe de personnes, ayant un manque ou une diminution d’autonomie. Il travaille en collaboration ou sous la responsabilité d’un infirmier. Il apporte un réel soutien aux personnes dépendantes pour les tâches quotidiennes qu’elles soient hospitalisées ou à domicile. Il contribue au bien être des personnes hospitalisées ou dépendantes en prenant en charge la toilette, les repas, l’accueil, la réfection des lits, ou encore l’installation ou le transfert des patients. C’est un métier à la fois technique et relationnel.

Pour acquérir le statut d’aide soignant, il est nécessaire d’obtenir le diplôme d’Etat d’aide soignant. Ce diplôme atteste des compétences requises et s’obtient à l’issu d’une formation payante de dix mois. Cette formation propose une partie d’enseignement théorique et clinique, en institut et en stage. Il est possible de réaliser cette formation en continue ou en discontinue, à condition de ne pas excéder une durée de deux ans.

Il existe également des formations à distance pour les personnes en reconversion, ou qui pour des raisons d’emplacement géographique ne peuvent se rendre dans les lieux de formations. Exxea, spécialiste de l’enseignement à distance, propose une préparation au concours d’aide soignant avec trois concours blancs, permettant de se préparer dans les meilleures conditions. Il est possible de trouver le détail sur le site de préparation aux concours d’aide-soignant
Ce métier s’adresse aux personnes qui s’intéressent au secteur paramédical, mais aussi aux aspects sociaux et relationnels.

Améliorer la gestion des services IT par la certification ITIL Foundation 

02/10/2016 Actualités Culture

Commentaires fermés sur Améliorer la gestion des services IT par la certification ITIL Foundation 

Les entreprises proposant des services IT peuvent être intéressées par l’amélioration de la gestion et du management de leurs services. Pour cela elles peuvent proposer des formations à leurs salariés. Une formation bien reconnue dans ce secteur est celle qui prépare à l’obtention de la certification ITIL.

Qu’est-ce que l’ITIL ? On peut traduire ITIL par bibliothèque de l’infrastructure des technologies de l’information. ITIL est un guide qui rassemble des documents et des outils qui permettent d’aider et de guider les salariés ou les entreprises en management des services informatiques.

La formation ITIL Foundation permet de préparer et de réussir la certification ITIL Foundation. Cette certification est reconnue au niveau international. Plus d’un million de personnes sont certifiées dans le monde et les examens sont disponibles dans plus de vingt langues. Cette certification apporte une garantie de qualité dans la proposition des services proposés par les personnes certifiées.

Cette certification permet d’augmenter considérablement la productivité des salariés certifiés, d’améliorer la qualité des services, par la transmission d’une expérience, de pratiques testées et de normes. Toute personne qui souhaite améliorer la gestion de son parc informatique peut être intéressée par cette certification.

De nombreux centres de formations proposent la préparation à la certification. CERTyou, notamment, entreprise spécialisée dans la formation professionnelle depuis plus de 25 ans, propose d’accompagner les salariés ou les entreprises dans l’obtention de leur certification. Le centre de formation fait des promotions de -40% en ce moment avec des sessions de formations à 894 euros HT au lieu de 1490 euros HT, examen ITIL d’une valeur de 200 euros, compris dans l’offre.

Les détails des tarifs, durée et contenus de la formation sont accessibles sur le site de CERTyou formation itil , cette formation peut être financée en partie ou entièrement par le Compte Personnel de Formation.

JobIRL, la plateforme collaborative pour l’orientation des 14-25 ans

10/08/2016 Actualités Culture

Commentaires fermés sur JobIRL, la plateforme collaborative pour l’orientation des 14-25 ans

2016-08-10 20.23.25

JobIRL, la plateforme collaborative pour l’orientation des 14-25 ans, lancée en 2013, réunit déjà 21 000 jeunes avec 2 700 professionnels de tous les secteurs.

Chaque jeune peut échanger en ligne et In Real Life avec des professionnels pour découvrir leurs métiers et leurs formations. Qui mieux qu’un pro peut parler de son métier?

JobIRL permet aussi à tous les jeunes de développer leur propre réseau professionnel, d’accéder à des informations concrètes du monde professionnel, de trouver la bonne école, la formation idéale, un master, un stage 3ème ou étudiant et favorise ainsi l’égalité des chances.

JobIRL, c’est l’orientation collaborative à travers le partage d’expérience des professionnels et des étudiants!

Rejoignez la communauté JobIRL sur www.jobirl.com, c’est gratuit!

Les sites de petites annonces

05/06/2016 Actualités Culture

Commentaires fermés sur Les sites de petites annonces

Et si vous pensiez aux petites annonces pour votre recherche d’emploi? De plus en plus de recruteurs passent par ce genre de sites, et beaucoup de particuliers y proposent également des petits boulots rémunérés à faire à leur domicile : garder les enfants, tondre le gazon, s’occuper du jardin, réparer un ordinateur, faire de petites taches de bricolage et de jardinage…

Les annonces classées existent depuis longtemps, notamment dans les journaux et magazines car elles constituaient une source de revenus financiers non négligeable… Elle se sont aujourd’hui déplacées et implantées avec succès sur Internet : il y a de plus en plus de sites de petites annonces en ligne.

Les pros passent aussi souvent des petites annonces, souvent pour des métiers manuels, mais aussi pour des taches de bureau qui ne nécessitent pas le recrutement d’un salarié sur le long terme. Il est souvent plus bénéfique de faire appel à un indépendant, à un travailleur indépendant, ou à un auto entrepreneur pour réaliser des missions courtes : faire des enquêtes et des sondages, renseigner une base de données, faire des courses et des livraisons pour les clients, apporter un support ponctuel à une force de vente…

Les annonces en ligne sont très consultées par les étudiants et par les jeunes diplômés pour trouver des petits boulots en plus de leurs études, ou en attendant de trouver un « vrai » travail. C’est un moyen simple de se constituer un petit salaire en travaillant quelques heures par jours ou par semaine, quand l’emploi du temps le permet. Il existe de nombreux site en France et dans d’autres pays : Jeveux1truc.be, le site pour consulter en Belgique des annonces d’emploi.

Le portage salarial, un mode de fonctionnement entre le salariat et le free lance :

24/05/2016 Actualités Culture

Commentaires fermés sur Le portage salarial, un mode de fonctionnement entre le salariat et le free lance :

A l’heure où les statuts d’auto-entreprenariat et de freelance connaissent un très grand succès, certaines personnes qui souhaitent développer leur propre projet, mais craignent d’être trop seules dans cette démarche, se tournent vers le portage salarial. Ce statut, peu connu, existe portant depuis plus de trente ans, et a tendance à se développer aujourd’hui. Ce mode de fonctionnement, moins connu du grand public, permet de lier les avantages du salariat et ceux du freelance.

Il permet d’exercer une activité en facturant des honoraires, tout en gardant les avantages du statut de salarié. Il permet également de s’économiser la gestion comptable et administrative de l’activité. Cela est possible grâce à une entreprise intermédiaire : la société ou l’entreprise de portage. Celle-ci émet un contrat avec la personne qui exerce une prestation, elle rémunère ce salarié porté et d’un autre côté elle facture l’activité à l’entreprise cliente. Elle prend en charge également la comptabilité, la transmission des bilans d’activité mensuels avec le détail des versements, propose des prestations d’accompagnement au développement de l’activité, et la souscription d’une assurance de responsabilité civile pour le salarié porté.

Ce procédé évite à la personne de faire toutes les démarches, parfois fastidieuses, pour créer sa propre entreprise, puis la gérer et lui permet de garder ses droits aux allocations chômage. La société ou l’entreprise de portage doit souscrire une garantie financière pour la paie du salarié porté et ses cotisations sociales.

Cependant, les activités de ces sociétés se limitent aux prestations de service, hors prestations de service à la personne.

Le recours à ce type d’entreprises peut intéresser toute personne qui souhaite développer une activité de manière plus autonome, mais toujours sécurisée. On voit de plus en plus de femmes se tourner vers ce type de fonctionnement, de jeunes actifs ou de retraités.

Pour avoir plus d’informations sur le portage salarial et son fonctionnement, on peut se rendre sur le site d’ABC Portage, qui met également à disposition un Guide du portage. Le Guide du portage donne des indications sur les avantages du salariat porté, le détail des documents, les profils et les professions auxquels il s’adresse.

Comment bien choisir son stage de fin d’études ?

23/05/2016 Actualités Culture

Commentaires fermés sur Comment bien choisir son stage de fin d’études ?

Le stage de fin d’études se différencie du stage d’observation et du stage d’application dans la mesure où il dure plus de trois mois et a pour objectif non plus d’observer et d’allier théorie et pratique, mais de vous fournir une expérience professionnelle la plus proche possible de votre futur professionnel. Cette dernière sera dotée d’une importance capitale sur votre CV, car il s’agit de vos « réels » premiers pas dans le monde du travail. Et pour cela, il vous faut le sélectionner avec grande précaution. Nous vous livrons ici quelques conseils pour bien choisir votre stage de fin d’études.

Plus qu’un stage, donnez-lui l’importance d’un premier emploi

Accorder une grande importance à la description des missions dans l’offre de stage. Ce sont des missions que vous aurez à effectuer durant de longs mois et qui doivent se rapprocher le plus possible de l’emploi qui va suivre votre stage. Si tout se déroule à merveille, il est possible que l’on vous propose de vous embaucher à la fin de ce stage. De manière générale, les entreprises le précisent dans leurs annonces.

Un stage en accord avec votre formation, vos compétences, mais également votre personnalité

Assurez-vous que les missions correspondent à ce que vous souhaitez faire, à vos compétences, à votre niveau de compétences, ainsi qu’à votre personnalité. Si le poste requiert un contact permanent avec des tiers et des capacités en marketing et que vous êtes plutôt réservé et pas commercial pour un sou, il vaut peut-être mieux passer votre chemin.

Renseignez-vous un maximum sur l’entreprise, ses valeurs et son équipe que vous serez amené à côtoyer quotidiennement. Vous pouvez même contacter les anciens stagiaires de l’entreprise pour avoir une idée concrète ou les anciens élèves ; il arrive que des entreprises lient des partenariats avec les écoles et les universités.

Consulter les rapports de stage réalisés au sein de l’entreprise de prédilection est également un bon moyen de connaître l’expérience d’un stagiaire et d’avoir un aperçu des missions données et de l’environnement de travail, mais il est possible que vous rencontriez des difficultés à trouver de la documentation.

Une recherche démarrée assez tôt vous permet d’avoir le choix

Vous avez sûrement dû entendre certains étudiants se plaindre de la difficulté de trouver un stage ? Il vous faut commencer à rechercher un stage le plus tôt possible, car vous n’êtes pas le seul, mais aussi pour avoir un maximum de choix parmi les postes et les entreprises. Vous pouvez tout à fait passer plusieurs entretiens et sélectionner l’entreprise qui vous propose le stage qui correspond le plus à votre projet professionnel. Pensez à donner votre réponse aux entreprises assez rapidement afin qu’elles puissent recruter un autre étudiant.

Nombreux sont les candidats qui s’y prennent trop tard et qui sont forcés à accepter un stage lambda pour valider leur année.

Un CV nickel pour augmenter vos chances d’être sélectionné

Notez que choisir le poste pour votre stage ne signifie pas forcément que vous allez l’obtenir, encore faut-il que votre CV arrive devant les yeux de la personne en charge du recrutement et qu’elle veuille vous rencontrer en entretien. Assurez-vous donc de disposer d’un CV en béton mettant en avant vos compétences et contenant les bons mots-clés. La règle d’or est : un CV et une lettre de motivation personnalisée par candidature.

Il arrive souvent que les entreprises mettent du temps à répondre à une candidature, il arrive même que vos mails restent sans réponse. N’arrêtez pas pour autant vos recherches et n’hésitez pas à relancer, de manière courtoise, par mail ou par téléphone si vous connaissez le nom de la personne en charge des recrutements.

Qu’est-ce qu’une convention collective et quelle est son utilité ?

26/02/2016 Actualités Culture

Commentaires fermés sur Qu’est-ce qu’une convention collective et quelle est son utilité ?

Une convention collective est un accord écrit qui concerne une entreprise ou toutes les entreprises déterminées par l’espace géographique ou thématique défini dans cet accord. Elle est issue de négociations entre les organisations syndicales représentatives des salariés et les groupements d’employeurs pour préciser certaines spécificités de leur entreprise, leur secteur d’activité ou leur territoire. En France, tous les contrats de travail doivent se référer à une convention collective.

Les conventions collectives déterminent l’ensemble des droits et devoirs du travail sur un secteur donné (la culture, les transports, les services, l’énergie…). Elles définissent précisément les cadres des contrats de travail (CDD, CDI, stage, apprentissage…), mais aussi des congés, des clauses de licenciements, des salaires, des règles de sécurité… Elles ne rentrent pas en contradiction avec le code du travail tel qu’il est défini dans la loi, mais elles rajoutent des particularités dans un champ d’application bien déterminé par la loi, comme l’explique le texte sur le site de service public legifrance

C’est pourquoi selon les spécificités, elles choisissent de s’appliquer en fonction d’un secteur professionnel ou plutôt d’une zone géographique particulière : départementale, régionale ou nationale.

Pour connaître les conventions collectives qui régissent une entreprise à partir de son activité ou son code NAF, il est possible de se rendre sur le site convention.fr

Suivez JobCulture sur les réseaux sociaux
Retrouvez les offres d'emplois dans la culture !

Partagez un article

JobCulture.fr propose de nombreuses offres d'emplois et de stages dans la culture : Qu’est-ce qu’une convention collective et quelle est son utilité ? voici le lien : http://www.jobculture.fr/quest-ce-quune-convention-collective-et-quelle-est-son-utilite/ -