Menu




Coordinateur Socio Culturel

CDIPetite Lune  Lille, Hauts-de-France, France 28 Nov 2019

Emploi culturel : description de l’entreprise et de ses activités

Qui sommes-nous ? Petite Lune

Depuis 5 ans, Petite Lune développe des lieux de vie socio-culturels qui portent un projet plus général de cohésion sociale et de bien-vivre ensemble : valorisation de l’intergénérationnel, transdisciplinarité́ artistique, accompagnement et développement de projets citoyens et éco-responsables, catalyseur d’évènements dans la ville.
C’est une véritable fabrique culturelle dotée d’expertises et d’outils performants, « Promoteur Culturel » rompu à l’exercice d’aménagements atypiques éphémères ou pérennes, elle co-construit ses projets avec ses partenaires (institutionnels, associatifs et privés) de tous horizons dans une démarche résolument participative.
Fervents promoteurs du développement durable, nous défendons un modèle d’exploitation où l’écologie et le bien-être de nos collaborateurs ne sont pas de vains mots.

Nos domaines de compétences s’articulent autour des métiers de la programmation culturelle (Licence d’entrepreneur de spectacles), de la gestion d’espaces de restauration, de bar et évènementiel (Licence IV) et plus globalement de la communication, de la coordination d’intervenants de multiples horizons (professionnel, associatif, culturel, institutionnel…) et de la création d’univers scénographiques uniques. Petite Lune emploie aujourd’hui 125 salariés en ETP en emploi direct et une soixantaine en emploi indirect.

2P2L (Pourquoi pas la lune) est la structure associée de Petite Lune. Elle réalise des émissions phares telles que De l’Art et du Cochon (Arte), La Maison des Maternelles, On n’est pas que des Cobayes (France 5), Les Yeux dans les Bleus (Canal +), Mon Kanar (France 3). Documentaires et magazines reconnus pour leur originalité, et leur qualité : nourrir l’appétit de connaissance du spectateur, raconter des histoires sans trahir la vérité, innover dans la forme et le fond. Avec ses 70 collaborateurs, 20 ans d’existence, 15 chaînes de télévision clientes, ce sont aussi beaucoup d’outils et de savoirs-faire mutualisés.

Les Projets

En 2014, Petite Lune crée une première guinguette contemporaine et culturelle à Paris sur les quais de Seine dans le XVème arrondissement : La Javelle. Cette guinguette éphémère accueille, depuis 5 saisons, jusqu’à 2.000 personnes en soirée, sert des centaines de repas et produit quotidiennement plusieurs spectacles vivants et animations

.Au printemps 2017, à la Rochelle, c’est la Belle du Gabut qui fait renaitre de ses cendres une friche au beau milieu du Vieux Port, abandonnée à l’état de parking pendant 25 ans. La Ville de La Rochelle a choisi Petite Lune pour requali er l’endroit, oublié des Rochelais, en « péninsule culturelle » et la vie a repris ses droits dans ce lieu à l’abandon. Ce quartier boudé par le passé est maintenant incontournable dans la ville aux 2 millions de touristes par an.

Dans le même temps à Paris Le Bal de la Marine, notre « Guinguette de la mer » voyait le jour. Située au pied de la Tour Eiffel, la terrasse est accompagnée de son bateau- événementiel pouvant accueillir jusqu’à 200 personnes pour des dîners, des cocktails, des soirées d’entreprises…Elle a su faire redécouvrir aux Parisiens le quai de Suffren, qu’ils avaient boudé et laissé au pro t du stationnement des cars de tourisme ! Pour Petite Lune, 2019 est une année forte en émotions puisque nous avons abordé le printemps avec l’ouverture de 2 nouveaux lieux.

Tout d’abord à Paris avec le Poisson Lune, en collaboration avec le Palais de la Porte Dorée et le Musée de l’Immigration, près du bois de Vincennes. Cette importante structure muséale nationale a fait con ance à Petite Lune pour venir compléter et enrichir l’expérience d’animations, de découvertes et de sensations qu’elle offre à ses publics.

En n, la municipalité de Metz a choisi Petite Lune pour réhabiliter et faire vivre à nouveau d’anciens frigos militaires, près de la Porte des Allemands. Notre projet des Frigos Ardents est un projet global et de long terme, avec les acteurs locaux de l’économie sociale et solidaire ainsi qu’un large tissu associatif messins.

Un écoquartier novateur issu d’une aventure collective

Situé dans le quartier de Fives à Lille et dans la commune associée d’Hellemmes, dans un tissu urbain dense fait de maisons de faubourgs, le projet Fives Cail porte sur un périmètre de 25 hectares, dont 17 hectares de friches industrielles, anciennement occupées par le groupe Fives. L’industriel y produisait des locomotives et des structures ferroviaires mais également des outils de production (sucreries, cimenteries) ainsi que de grands ouvrages tels les ascenseurs de la tour Eiffel, le tunnelier du Tunnel sous la Manche, les structures du pont Alexandre III à Paris…

Fives Cail est situé à quelques pas des grandes connexions routières de la Métropole Européenne de Lille et à proximité des stations de métro Fives et Marbrerie, soit à trois stations du centre de Lille et des deux gares, Lille Flandres et Lille Europe. L’ampleur du site industriel, ses qualités architecturales et patrimoniales, sa situation, l’histoire humaine et sociale du quartier : tout concourait pour que la Métropole Européenne de Lille, la ville de Lille et sa commune associée Hellemmes relèvent ensemble le dé d’un projet urbain d’envergure métropolitaine. Les enjeux sont multiples : sociaux, environnementaux, économiques et, pour y répondre, Fives Cail mobilise tous les talents et les énergies en présence.

Écoquartier novateur, futur lieu de destination métropolitaine, la ville de demain associe logements pour tous, équipements publics, activités, commerces, espaces publics et paysagés. Fives Cail innove, imagine d’autres usages, s’apprête à accueillir de nouvelles activités, à développer de nouveaux services, en réponse aux nouveaux besoins sociétaux. Fives Cail est une aventure collective qui s’appuie sur l’intelligence, l’enthousiasme et l’engagement de tous ceux qui s’y projettent et s’y reconnaissent : acteurs économiques locaux, créateurs, citoyens, collectivités, associations.

Le projet de la Halle Gourmande

Les Halles Gourmandes développent un modèle économique et social inédit en Europe. Au cœur de halles industrielles rénovées et aménagées, la Halle Gourmande réunit sur 2000 m2 un food-court, une cuisine solidaire partagée et un incubateur culinaire, le tout complété par une serre agricole expérimentale en gestion autonome.

En raison de son caractère innovant et de son ambition sociale, la Halle Gourmande béné cie du soutien de l’Union Européenne ; elle est connue sous l’appellation Tast’in Fives. La Halle Gourmande, c’est l’écosystème de la cuisine déclinée dans plusieurs équipements.

Un food-court propose des commerces de bouche pour découvrir la cuisine d’ici et d’ailleurs, dans un espace de restauration sur place ou à emporter. Le client fait son choix parmi plusieurs corners (unités de vente) pour rejoindre l’une des places assises des salles communes. C’est aussi un lieu d’animations et d’évènementiel. Une cuisine solidaire offre des activités pédagogiques et récréatives où l’on apprend à cuisiner, où l’on partage avec d’autres ses savoir-cuisiner, où le « faire-à-manger » devient une opportunité de rencontre et de mixité sociale. Elle est adaptable pour cuisiner à hauteur d’enfants. Une cuisine-incubateur, qui n’est pas une école professionnelle, offre un espace équipé avec des outils pour accompagner l’entrepreneuriat alimentaire, dans un esprit d’économie sociale et solidaire. En n, une serre agricole développe une activité de production pour tester des modèles économiques de production agricole en milieu urbain et offrir des activités pédagogiques.

Le projet de la Halle Gourmande, de son Incubateur Culinaire et de sa Cuisine Solidaire, est un projet ambitieux et exaltant qui porte un ensemble de valeurs, sociales et solidaires, dans lequel Petite Lune se reconnaît pleinement.

Ce projet, et plus largement la réhabilitation de l’ensemble de l’espace Fives-Cail, propose un modèle d’économie sociale et solidaire qui pré gure sans doute le chemin vers lequel les quartiers et les villes doivent se tourner à l’avenir. C’est un modèle que nous trouvons très séduisant par ce qu’il suggère : tisser, métisser et lier plutôt que construire en opposition ou en silo.

A moyen terme, la Halle Gourmande sera également devenir un lieu d’accueil incontournable des grandes manifestations culinaires locales, régionales et internationales grâce au développement d’un réseau de partenaires professionnels à la renommée établie.

Au-delà du point d’ancrage culinaire qui fédère l’ensemble de la réhabilitation de Fives Cail, nous pensons qu’une programmation artistique et d’animations, au large spectre sera un atout fort et un accélérateur de réussite pour La Halle Gourmande et son environnement.
La Halle Gourmande doit devenir un lieu où l’on se sent bien, où il fait bon venir et revenir. Nous porterons donc une attention particulière à la scénographie en proposant un habillage inattendu et une « scénographie comestible » des espaces qui fera la part belle au végétal et qui « verdira » l’ambiance minérale et industrielle actuelle. C’est aussi une forte aspiration que nous nourrirons à reconnecter les citoyens « urbains » avec le monde du vivant dans le contexte où 80% des habitants de la planète vivront en zone urbaine d’ici 2050.

Fiche de poste Coordinateur-ice socio-culturel Halles Gourmandes - Lille

Sous la responsabilité du Directeur de Projet, le/la coordinateur/ice socio-culturel a une fonction de programmateur et de coordinateur d’équipes pluridisciplinaires autour de projets culturels. Il/elle met en place les partenariats ( financiers ou humains) nécessaires à la réalisation des actions. Il/elle assure la communication externe autour de ses projets. Il/elle maîtrise la gestion administrative et financière des activités conduites. Le/la coordinateur/ice n’est pas un spécialiste, mais il/elle doit bien connaître son champ d’intervention, son environnement et les publics visés.

Cartographie des missions

Recenser les données sur le territoire (spécificités culturelles, centres d’intérêt, ...) et déterminer les axes d’intervention socioculturelle.
Élaborer le projet d’action socioculturelle selon les orientations du projet ou/et de la politique locale de développement.

Organiser et animer des séances d’échanges avec le public et/ou de prévention sur la citoyenneté, la santé, l’environnement, ...
Maintenir une communication quotidienne avec le directeur de site et le pôle communication. Co-construire la programmation artistique de la saison et du volet socio-culturel : proposition d’un rétroplanning, vérification et actualisation de la base de données, prise de contact avec les partenaires associatifs locaux, respect du budget prévisionnel préétabli, développement et mise à jour d’un budget courant la saison.

Accompagner une équipe dédiée au bon fonctionnement et déroulement de la programmation artistique et de la logistique pour sa mise en exécution : équipes animation et équipes technique (entre 2 à 4 personnes).
Définir et suivre le budget d’une structure.

Gérer le suivi administratif et financier (avec le soutien du pôle Compta).
Organiser le suivi logistique et technique (en lien avec le responsable technique et le régisseur son et lumière) par un rapport journalier et des feuilles de route quotidiennes selon la fréquence d’événements proposés.

Développer des projets mutualisés ou à mutualiser (établir les liens avec d’autres établissements comme des associations artistiques et culturelles, sur le développement durable, d’action sociale ou d’économie sociale et solidaire).
Développer un dispositif interne pour le développement des aptitudes artistiques des employés qui travaillent au sein du site.

Déclarer et suivre les paies d’artistes et techniciens des métiers du spectacle vivant, connaissance et expérience du GUSO (avec le soutien du pôle Compta).
Etablir des contrats avec les sociétés de production des artistes.
Mettre en place les actions socioculturelles et en effectuer le suivi.

Définir ou participer à la définition de développement socioculturel et déterminer des actions avec des collectivités, entreprises...
Suivre et analyser les données d’activité du service ou de la structure et proposer des axes d’évolution.

Mener les actions de gestion de ressources humaines (recrutement, formation...).

Compétences

Maitrise des outils de bureautique (pack Of ce).
Connaissance du cadre juridico-légal des métiers du spectacle vivant et de ses fonctionnements en général.
Apte à négocier et à défendre les intérêts éthiques et financiers.
Grande qualité relationnelle, Vocation inébranlable et une grande sensibilité pour l’art et la culture.
Capacité de discernement, d’écoute et de prise de décisions.
Adaptation et goût pour le travail en équipe.
Curieux/se, toujours à la recherche de nouveautés, créativif/ve et force de propositions. Caractéristiques socioculturelles des publics.
Conduite de projet.
Techniques de conduite de réunion.
Techniques de communication.
Techniques de prévention et de gestion de con its.
Techniques de médiation.
Gestion budgétaire.
Éléments de base en gestion des Ressources Humaines.
Techniques pédagogiques.
Techniques d’animation d’équipe.

Contrat : CDI - 39 heures hebdomadaires

Merci d’envoyer CV et LM à [email protected] avant le 21 décembre 2019.

Postuler

Postuler


Illimité

Imprimer


Suivez JobCulture sur les réseaux sociaux
Retrouvez les offres d'emplois dans la culture !

Partagez un article

JobCulture.fr propose de nombreuses offres d'emplois et de stages dans la culture : Coordinateur Socio Culturel voici le lien : http://www.jobculture.fr/emploi-culture/coordinateur-socio-culturel-2/ -