Menu

eac_jobculture_2016c


Profil Culturel administrateur de spectacle

Gestion économique, financière, du personnel… rien n’échappe à l’administrateur de spectacle. Il intègre les données administratives et budgétaires aux éléments artistiques afin qu’un spectacle voie le jour.

 

 

 

Nature du travail

Gestion administrative

L’administrateur de spectacle est le responsable administratif d’une production ou d’une structure culturelle : compagnie, théâtre, opéra… Il assure le suivi des courriers, des factures. Il établit les dossiers de demande de subventions et met en place des actions de partenariat avec des distributeurs, des coproducteurs, des structures culturelles, des entreprises, au niveau national comme international. Situé à un poste central, l’administrateur gère également la logistique des spectacles et tournées, en lien avec le chargé de production et toute l’équipe.

Gestion financière

Garant des comptes, l’administrateur gère les budgets et la trésorerie des organismes pour lesquels il travaille. Il assure la comptabilité courante, le suivi des contrats avec les financeurs. Il veille aussi à ce que les exigences artistiques du metteur en scène correspondent à des critères budgétaires réalisables.

Gestion du personnel

Contrats de travail, salaires, déclarations sociales, constitution et coordination des équipes, plannings… Les ressources humaines n’ont pas de secret pour l’administrateur qui est responsable du recrutement et de l’encadrement du personnel.

Compétences requises

Aimer les chiffres

Gestion comptable et administrative, gestion économique et financière… Tout ce qui touche aux chiffres est du ressort de l’administrateur de spectacle. Rigoureux, il maîtrise les logiciels de comptabilité et aime compter, planifier et analyser.

Être polyvalent

Outre la comptabilité, l’administrateur s’occupe des questions législatives, de la communication, de la production, de la diffusion des spectacles… Une polyvalence qui lui permet de superviser et centraliser toutes les informations. À l’écoute de toute l’équipe (il connaît les missions de chacun), il est le garant du bon fonctionnement d’une compagnie, d’un spectacle, d’une structure culturelle.

S’adapter

Face à l’effervescence qui entoure la mise en place d’un spectacle, l’administrateur doit faire preuve de sang-froid. Organisé et réactif, il sait s’adapter à la moindre situation, gérant ainsi efficacement le planning et la réalisation du spectacle.

 

 

Lieux d’exercice et statuts

Au bureau et sur le terrain

L’administrateur travaille au sein d’un organisme culturel (compagnie, orchestre, salle de spectacle, théâtre…) ou ponctuellement pour un spectacle. Il exerce depuis son bureau et sur le terrain puisqu’il se déplace sur les lieux des spectacles.

Une collaboration importante

Pour qu’un spectacle voie le jour, toute la troupe collabore. L’administrateur travaille ainsi avec des interlocuteurs variés : directeur artistique, metteur en scène, chargé de production, décorateur, artistes, maquilleur… C’est un véritable travail d’équipe qui demande une bonne écoute et coordination : au final, chaque mission individuelle se transforme en un tout artistique !

Une grande disponibilité

Un spectacle traverse parfois la France, voire l’étranger, ce qui implique des déplacements fréquents. Sauf s’il travaille pour une structure culturelle fixe, l’administrateur bouge selon les lieux de représentation de son spectacle. Il exerce parfois en soirée, le week-end ou les jours fériés. Doté d’une grande disponibilité, il doit faire face aux imprévus et savoir travailler dans l’urgence.

 

 

Salaire

Salaire du débutant

Entre 1980 et 3080 euros brut mensuels.

Intégrer le marché du travail

Importance de l’expérience

Pour devenir administrateur, une connaissance des métiers techniques du spectacle peut être utile. Un technicien, un assistant ou encore un artiste peut évoluer vers des fonctions administratives s’il connaît les techniques de gestion et de financement d’une production. Ces connaissances peuvent s’apprendre sur le terrain. Une fois administrateur, diriger une structure à part entière ou intégrer un théâtre national célèbre peut être une possibilité d’évolution.

Des contrats nombreux mais courts

Le nombre de festivals, compagnies et structures diverses augmente. Pourtant, le volume d’activité des professionnels du spectacle diminue : le nombre de contrats s’amplifie mais leur durée baisse (entre 4 et 5 jours en moyenne). Peu de structures ont les moyens d’employer un professionnel à l’année. D’où le nombre important d’intermittents du spectacle et de demandeurs d’emploi.

 

 

Accès au métier

Des formations à la gestion et à l’administration de spectacle existent. Il est néanmoins recommandé de compléter ces formations par une expérience sur le terrain, dans le cadre de stages ou d’activités artistiques extrascolaires : théâtre, danse, etc. Objectif : acquérir une connaissance des étapes de la fabrication technique d’un spectacle.

Certains professionnels occupant des fonctions d’organisateur ou de superviseur peuvent devenir administrateurs après plusieurs années d’expérience dans le milieu du spectacle.

Niveau bac + 3

  • Licence professionnelle management des organisations

Niveau bac + 5

  • Diplôme d’administration de l’Ensatt (École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre)
  • Master professionnel administration économique, sociale et culturelle
  • Master professionnel administration de la musique et du spectacle vivant
  • Master professionnel administration des institutions culturelles
  • Master professionnel administration et gestion des entreprises
  • Master professionnel management des organisations culturelles et artistiques
  • Master professionnel management du spectacle vivant

 

 

Voir Emploi & Stage sur JobCulture.fr administrateur de spectacle

 

Publier un commentaire

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Suivez JobCulture sur les réseaux sociaux
Retrouvez les offres d'emplois dans la culture !

Partagez JobCulture.fr