Menu

eac_jobculture_2016c


Profil Culturel Architecte d’intérieur

 

 

Nature du travail

Conception d’espaces

L’architecte s’informe des besoins et aspirations du client, qu’il soit un professionnel ou un particulier. Il effectue un relevé de mesures et un plan d’état des lieux afin d’intégrer les contraintes et potentialités de l’espace à mettre en valeur

Élaboration de plans

En tenant compte des besoins du client, des contraintes financières, techniques et des normes à respecter, il élabore des concepts, réalise les esquisses du projet ainsi qu’une estimation financière, dessine les plans sur papier et sur ordinateur en 3D. Vient ensuite la présentation du projet au client avec les différents plans (plans coupes, d’élévation, technique et d’implantation définitive).

Chef de projet

Après validation du projet, l’architecte devient chef de projet : il planifie et coordonne sa réalisation, en choisissant les prestataires les plus adaptés et qualifiés. Il planifie les travaux et organise les réunions de chantier, il assure le compte-rendu de chantier et le suivi des travaux. Une fois le chantier achevé, l’architecte délivre le procès-verbal de réception des ouvrages et, si nécessaire, l’établissement de réserves. Puis il s’assure des règlements des marchés et assiste le client pour le règlement des soldes.

 

Compétences requises

À l’écoute

Chaque chantier étant unique, l’architecte d’intérieur doit savoir écouter son client afin de bien cerner sa personnalité, ses besoins et ses attentes, et ainsi être en mesure de les retranscrire dans son projet.

Sensible et créatif

Un architecte d’intérieur est avant tout un artiste jouant avec les volumes, la lumière, mêlant couleurs, styles de mobilier et d’équipements différents. Créativité et ingéniosité sont donc indispensables pour apporter des solutions astucieuses et audacieuses aux difficultés que révèle chaque intérieur.

Rigoureux et technicien

L’architecte d’intérieur est tenu à une certaine rigueur puisqu’il doit répondre à la fois aux besoins de son client ainsi qu’aux normes existantes et contraintes techniques. Une très bonne connaissance des matériaux et du bâtiment, des éléments statiques et des structures, est donc exigée.

 

Lieux d’exercice et statuts

Entre bureau et chantier

Si l’architecte d’intérieur commence par visiter le site à aménager, il revient ensuite au bureau pour dessiner ses plans et monter ses dossiers. Le chantier commencé, il se rend sur place pour vérifier l’avancement des travaux, dont il fait un compte-rendu quotidien.

Ne pas compter ses heures

Architecte d’intérieur est un métier d’équipe qui exige une grande disponibilité. Ne pas compter ses heures, se déplacer au gré des lieux de travail fait partie des plaisirs comme des aléas. Sans compter que, pour trouver des idées, l’esprit est toujours en éveil, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

 

 

Salaire

Salaire du débutant

De 1500 à 2300 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Profession libérale ou salarié

L’architecte d’intérieur exerce son activité en profession libérale, en société ou en tant que salarié. En libéral, il passe des contrats avec les artisans qui exécutent ensuite ses créations. Il peut être salarié d’organismes exerçant pour le compte de l’État ou des collectivités locales.

Évolution professionnelle

De l’architecture intérieure, il peut évoluer vers la scénographie. Il peut aussi se spécialiser dans un type de bâtiment ou d’aménagement particulier. Outre l’aménagement d’espace, l’architecte d’intérieur peut être également amené à travailler dans le design de produits ou la communication.

 

Accès au métier

Un diplôme à bac + 2/3 forme des techniciens assistants concepteurs. Ce n’est qu’avec un niveau bac + 4/5 qu’on accède au métier d’architecte d’intérieur.Les formations d’arts appliqués, des beaux-arts et de certaines écoles privées de renom (Boulle, Olivier de Serres-Ensaama, Camondo,l’Ensad, La Martinière…) sont les plus suivies. 14 formations sont reconnues par le CFAI (Conseil français des architectes d’intérieur).

Niveau bac + 2

  • BTS design d’espace ; agencement de l’environnement architectural
  • DMA (diplôme des métiers d’art) arts de l’habitat ; décor architectural

Niveau bac + 3

  • DNAT (diplôme national d’arts et techniques) design d’espace

Niveau bac + 4

  • DSAA (diplôme supérieur d’arts appliqués)architecture intérieure et création de modèles ; créateur-concepteur option architecture intérieure et environnement

Niveau bac + 5

  • DNAP (diplôme national d’arts plastiques) design d’une durée de 3 ans après le bac, suivi d’un DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique) design en 2 ans de Toulouse et d’Angers
  • Diplôme de l’Ensad-Arts Déco spécialisé en architecture d’intérieur
  • Diplômes de l’école Camondo, de l’Esag, de l’académie Charpentier, de l’École bleue, de l’Esail de Lyon…

 

Après BAC

bac + 2

  • BTS Agencement de l’environnement architectural
  • BTS Design d’espace
  • DMA Arts de l’habitat option décors et mobiliers
  • DMA Décor architectural option arts du verre et du cristal
  • DMA Décor architectural option décor du mur
  • DMA Décor architectural option matériaux de synthèse
  • Diplôme d’architecture intérieure
  • DNAP Diplôme national d’arts plastiques option design
  • DNAT Diplôme national d’arts et techniques option design d’espace
  • Architecte d’intérieur
  • DSAA Design mention espace
  • Architecte d’intérieur – designer
  • Concepteur-créateur en arts décoratifs (ENSAD)
  • Diplôme d’architecture intérieure et de design
  • DNSEP Diplôme national supérieur d’expression plastique option design

bac + 3

bac + 4

bac + 5

 

 

Ressources utiles

CFAI – Conseil français des architectes d’intérieur
http://www.cfai.fr

FNSAI – Fédération nationale des syndicats d’architectes d’intérieur
14 rue Fontaine
75009 Paris
01 40 16 15 55

Unaid – Union nationale des architectes d’intérieur et designers
http://www.unaid.fr

 

 

Voir Emploi & Stage sur JobCulture.fr architecte d’intérieur

 

Nature du travail

Conception d’espaces

L’architecte s’informe des besoins et aspirations du client, qu’il soit un professionnel ou un particulier. Il effectue un relevé de mesures et un plan d’état des lieux afin d’intégrer les contraintes et potentialités de l’espace à mettre en valeur

Élaboration de plans

En tenant compte des besoins du client, des contraintes financières, techniques et des normes à respecter, il élabore des concepts, réalise les esquisses du projet ainsi qu’une estimation financière, dessine les plans sur papier et sur ordinateur en 3D. Vient ensuite la présentation du projet au client avec les différents plans (plans coupes, d’élévation, technique et d’implantation définitive).

Chef de projet

Après validation du projet, l’architecte devient chef de projet : il planifie et coordonne sa réalisation, en choisissant les prestataires les plus adaptés et qualifiés. Il planifie les travaux et organise les réunions de chantier, il assure le compte-rendu de chantier et le suivi des travaux. Une fois le chantier achevé, l’architecte délivre le procès-verbal de réception des ouvrages et, si nécessaire, l’établissement de réserves. Puis il s’assure des règlements des marchés et assiste le client pour le règlement des soldes.

Compétences requises

À l’écoute

Chaque chantier étant unique, l’architecte d’intérieur doit savoir écouter son client afin de bien cerner sa personnalité, ses besoins et ses attentes, et ainsi être en mesure de les retranscrire dans son projet.

Sensible et créatif

Un architecte d’intérieur est avant tout un artiste jouant avec les volumes, la lumière, mêlant couleurs, styles de mobilier et d’équipements différents. Créativité et ingéniosité sont donc indispensables pour apporter des solutions astucieuses et audacieuses aux difficultés que révèle chaque intérieur.

Rigoureux et technicien

L’architecte d’intérieur est tenu à une certaine rigueur puisqu’il doit répondre à la fois aux besoins de son client ainsi qu’aux normes existantes et contraintes techniques. Une très bonne connaissance des matériaux et du bâtiment, des éléments statiques et des structures, est donc exigée.

Lieux d’exercice et statuts

Entre bureau et chantier

Si l’architecte d’intérieur commence par visiter le site à aménager, il revient ensuite au bureau pour dessiner ses plans et monter ses dossiers. Le chantier commencé, il se rend sur place pour vérifier l’avancement des travaux, dont il fait un compte-rendu quotidien.

Ne pas compter ses heures

Architecte d’intérieur est un métier d’équipe qui exige une grande disponibilité. Ne pas compter ses heures, se déplacer au gré des lieux de travail fait partie des plaisirs comme des aléas. Sans compter que, pour trouver des idées, l’esprit est toujours en éveil, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

Carrière et salaire

Profession libérale ou salarié

L’architecte d’intérieur exerce son activité en profession libérale, en société ou en tant que salarié. En libéral, il passe des contrats avec les artisans qui exécutent ensuite ses créations. Il peut être salarié d’organismes exerçant pour le compte de l’État ou des collectivités locales.

Évolution professionnelle

De l’architecture intérieure, il peut évoluer vers la scénographie. Il peut aussi se spécialiser dans un type de bâtiment ou d’aménagement particulier. Outre l’aménagement d’espace, l’architecte d’intérieur peut être également amené à travailler dans le design de produits ou la communication.

Salaire du débutant

De 1500 à 2300 euros brut par mois.

Accès au métier

Les formations d’arts appliqués, des beaux-arts et de certaines écoles privées de renom (Boulle, Olivier de Serres-Ensaama, Camondo,l’Ensad, La Martinière…) sont les plus suivies. 14 formations sont reconnues par le CFAI (Conseil français des architectes d’intérieur).

Niveau bac + 2

  • BTS design d’espace ; agencement de l’environnement architectural
  • DMA (diplôme des métiers d’art) arts de l’habitat ; décor architectural

Niveau bac + 3

  • DNAT (diplôme national d’arts et techniques) design d’espace

Niveau bac + 4

  • DSAA (diplôme supérieur d’arts appliqués)architecture intérieure et création de modèles ; créateur-concepteur option architecture intérieure et environnement

Niveau bac + 5

  • DNAP (diplôme national d’arts plastiques) design d’une durée de 3 ans après le bac, suivi d’un DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique) design en 2 ans de Toulouse et d’Angers
  • Diplôme de l’Ensad-Arts Déco spécialisé en architecture d’intérieur
  • Diplômes de l’école Camondo, de l’Esag, de l’académie Charpentier, de l’École bleue, de l’Esail de Lyon…

Publier un commentaire

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Suivez JobCulture sur les réseaux sociaux
Retrouvez les offres d'emplois dans la culture !

Partagez un article

JobCulture.fr propose de nombreuses offres d'emplois et de stages dans la culture : Profil Culturel Architecte d'intérieur voici le lien : http://www.jobculture.fr/profil-culture-metiers/profil-culturel-architecte-interieur/ -