Menu

eac_jobculture_2016c


Profil Culturel archiviste

Manuscrit du Moyen Âge, vidéo d’une émission de télé, acte notarié attestant l’achat d’une maison… le rôle de l’archiviste est de collecter ces documents originaux, de les étudier, de les classer, de les restaurer ou encore de les communiquer au public.

 

 

 

Nature du travail

Collecter des documents…

Pour enrichir son fonds, l’archiviste est souvent amené à rechercher lui-même de nouveaux documents (auprès des administrations, des entreprises, des associations ou des particuliers).

Quand il les a localisés, il négocie leur acquisition. Certains documents sont achetés lors de ventes aux enchères.

… les étudier et les conserver

Une fois les documents achetés, l’archiviste les trie, les classe et en établit une liste détaillée avec mention de leur origine.

En cas de dons ou d’achats par lots, il détermine, après avoir analysé leur contenu, ceux qui doivent être conservés. Puis il les indexe, les protège et les range.

Il peut faire restaurer les documents abîmés et stocker sur des microfilms ceux qui sont trop fragiles ou précieux pour être manipulés.

Mettre à disposition du public

Enfin, l’archiviste met ses « trésors » à disposition du public (chercheurs, professeurs, étudiants, généalogistes, journalistes, particuliers…).

Médiateur, il organise l’accueil et l’information des utilisateurs, oriente leurs recherches et les aide à déchiffrer certains documents anciens. Il organise encore des opérations de valorisation : atelier pédagogique, exposition, conférence…

Compétences requises

Un historien érudit…

Pour lire, décrypter, analyser le contenu des documents et les replacer dans leur contexte, le métier nécessite un bon niveau en histoire.

Polyvalent, l’archiviste possède une grande curiosité intellectuelle et la capacité à s’intéresser à des sujets très différents.

La connaissance de plusieurs langues (étrangères, anciennes ou contemporaines) constitue un atout.

… doublé d’un technicien

L’archiviste travaillant sur des supports informatisés, il doit sans cesse mettre au point de nouveaux outils informatiques pour faciliter la circulation des documents et la recherche.

Rigueur et méthode sont de mise, sans oublier le sens de la précision et de la minutie.

À l’écoute des utilisateurs

Le travail en salle d’inventaire ou de lecture, les éventuelles expositions et conférences, les ateliers pédagogiques… demandent des qualités d’accueil et d’écoute. L’archiviste doit se montrer pédagogue pour

 

 

Lieux d’exercice et statuts

Tous types de documents

L’archiviste s’occupe de documents anciens mais pas seulement.

Il existe toutes sortes d’archives, plus ou moins précieuses, d’époques et d’origines très diverses. Dossiers d’urbanisme, listes électorales, circulaires, brevets, parchemins… tous ces documents originaux sont obligatoirement conservés.

Avec des techniques modernes

Finies les montagnes de papiers poussiéreux : les techniques d’archivage ont évolué !

Aujourd’hui, les supports utilisés (microfilms, répertoires numériques, bases de données informatisées…) permettent de gagner du temps et de l’espace. De quoi faire face à l’accroissement du nombre de documents à préserver et aux attentes des utilisateurs.

Des activités diversifiées

Archives nationales, municipales, sociétés de prestations d’archivage : autant de lieux et autant de déclinaisons du métier d’archiviste.

Dans un grand service, ce professionnel fait de la recherche (inventaires, classement) ou de la gestion.

Dans une petite structure, il est à la fois archiviste professionnel et chef de service.

 

 

 

Salaire

Salaire du débutant

A partir du Smic, et jusqu’à 2300 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Dans la Territoriale

La fonction publique, notamment territoriale (archives régionales, départementales, municipales…) est le plus important employeur d’archivistes.

Les ministères (Culture, Défense, Affaires Étrangères) proposent très peu de débouchés. Des postes sont accessibles via des concours (conservateur, attaché, assistant qualifié et assistant) en nombre réduit : moins de 10 par an.

Des opportunités dans le privé

En raison du développement du volume d’archives, des obligations légales en matière de conservation des documents et de la gestion des risques, des emplois émergent dans le privé.

Ces postes sont à pourvoir dans les services archives des grandes entreprises ou chez des prestataires de services spécialisés dans la gestion des archives matérielles et/ou virtuelles.

Précarité et mobilité

L’emploi précaire (missions ponctuelles, vacations courtes) caractérise les débuts dans ce métier où règne également une certaine mobilité.

La région parisienne reste le plus grand pourvoyeur de postes (administrations centrales, sièges d’entreprises…).

 

 

Accès au métier

Si un bac + 2, + 3 suffit pour exercer dans les entreprises privées, il faut compter 5 ans d’études (très sélectives) pour occuper un poste de haut niveau (de conservateur, par exemple).

Outre les formations universitaires, l’École nationale des chartes propose une formation de conservateur-paléographe (en 3 ans) accessible, sur concours, aux élèves issus de classes prépa.

L’Institut national du patrimoine (INP) forme (en 18 mois) des conservateurs du patrimoine (titulaires d’au moins un bac + 3).

À noter que la spécialité archives du concours est réservée aux diplômés des Chartes.

Niveau bac + 2

  • DUT information communication, options gestion de l’information et du document pour les organisations ; métiers du livre et du patrimoine ;

Niveau bac + 3

  • Licences pro en lettres et sciences humaines : métiers des bibliothèques, de la documentation et des archives numériques ; traitement et gestion des archives et des bibliothèques ; archives et patrimoines industriels, culturels et administratifs…

Niveau bac + 5

  • Masterspro en sciences humaines (souvent avec la mention histoire) : spécialité archivistique ; métiers des archives et technologies appliquées ; gestion et mise en valeur des ressources patrimoniales…
  • Diplôme d’archiviste-paléographe de l’École nationale des chartes ;
  • Diplôme de conservateur du patrimoine de l’Institut national du patrimoine (INP).
  • Diplôme de gestion des patrimoines audiovisuels (Ina Sup)

 

 

Voir Emploi & Stage sur JobCulture.fr archiviste

METIER
DéfinitionCollecte et conserve les archives. Conçoit et met en œuvre des instruments de recherche des archives dans le cadre d’un projet scientifique et culturel. Organise les services d’accueil et d’orientation du public et assure la promotion du fonds documentaire
Autres appellations
  • Conservatrice / Conservateur d’archives
  • Archiviste adjoint-e
  • Responsable des archives
Facteurs d’évolution
  • Réforme territoriale et évolutions institutionnelles
  • Développement de la dématérialisation, en particulier dans le domaine administratif
  • Évolution réglementaire liée à la propriété intellectuelle, à la réutilisation des données publiques, à l’open data
  • Évolution des pratiques culturelles et de la demande sociale en matière de mémoire collective
Situation fonctionnelle
  • Généralement rattaché à la direction des affaires culturelles, à la direction générale des services ou directement au responsable du patrimoine
  • Commune, structure intercommunale, département
Conditions d’exercice
  • Travail en bureau ou sur site
  • Déplacements fréquents
  • Horaires réguliers, avec amplitude variable en fonction des obligations de service public
  • Pics d’activité liés à l’organisation d’événements et de manifestations culturelles
  • Permanences administratives
  • Contraintes techniques de pénibilité et de sécurité liées à la gestion d’un site
Autonomie et responsabilités
  • Garant de la qualité scientifique de la conservation des collections
  • Encadrement d’une équipe à effectifs variables, selon la taille de la collectivité, de l’établissement ou de l’équipement
  • Large autonomie dans l’organisation du travail
Relations fonctionnelles
  • Relations directes avec les usagers
  • Relations fréquentes avec les entreprises, concessionnaires, institutions
  • Relations fréquentes avec les services centraux et déconcentrés des archives
  • Relations avec les musées dans le cadre d’expositions
Moyens techniques
  • Technologies de l’information et de la communication
  • Logiciels métiers
Cadre statutaire
  • Cadre d’emplois : Conservateurs territoriaux du patrimoine (catégorie A, filière Culturelle)
  • Cadre d’emplois : Attachés territoriaux de conservation du patrimoine (catégorie A, filière Culturelle)
  • Cadre d’emplois : Assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques (catégorie B, filière Culturelle)
Conditions d’accès
  • Concours externe et interne avec conditions de diplôme et/ou examen d’intégration en fonction du cadre d’emplois, concours troisième voie
Activités techniques
  • Collecte des fonds publics et privés
  • Traitement et classement des fonds
  • Conservation des fonds
  • Communication des fonds d’archives au public
  • Valorisation et médiation des fonds d’archives
Activités spécifiques
  • Direction d’un service d’archives : gestion budgétaire, animation et pilotage d’une équipe
ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TECHNIQUES
SAVOIR-FAIRE
Collecte des fonds publics et privés
  • Appliquer la réglementation en matière de collecte et de tri des archives publiques
  • Organiser les relations avec les services versants
  • Élaborer des tableaux de gestion
  • Faire réaliser les opérations de versement et d’élimination règlementaire
  • Collecter des fonds d’archives d’origine privée : développer les relations avec les donateurs, connaître et suivre le marché privé, assurer la sécurité juridique des fonds collectés
Traitement et classement des fonds
  • Élaborer des instruments de recherche en lien avec les objectifs de diffusion
  • Assurer le suivi des publications (papier ou en ligne)
  • Élaborer et appliquer un plan de classement
  • Rédiger une description archivistique normalisée
  • Réaliser et contrôler l’indexation
Conservation des fonds
  • Organiser et mettre en œuvre une politique de conservation préventive et curative
  • Organiser et mettre en œuvre le récolement réglementaire des fonds et les bilans sanitaires
  • Assurer le suivi des prêts pour des expositions
  • Assurer un suivi du climat et de l’état sanitaire des magasins d’archives
Communication des fonds d’archives au public
  • Organiser l’accueil des lecteurs
  • Assurer le suivi des statistiques de fréquentation
  • Instruire les demandes de communication par dérogation aux délais réglementaires de communicabilité
  • Accompagner et guider les lecteurs dans leurs recherches
  • Répondre aux besoins de consultation des services versants
Valorisation et médiation des fonds d’archives
  • Mettre en œuvre l’offre pédagogique et culturelle préalablement définie
  • Assurer le commissariat d’expositions, la coordination de publications
  • Participer à la définition et à la mise en œuvre des plans de numérisation
  • Participer à la conception d’un site internet et assurer la diffusion et l’éditorialisation des données mises en ligne
SAVOIRS
Savoirs socioprofessionnelsSavoirs généraux
  • Histoire des institutions et de l’histoire locale
  • Environnement professionnel (institutionnel, juridique)
  • Procédures de collecte et de records management
  • Logiciels métier
  • Archivage électronique
  • Statut juridique des archives privées et des modalités d’entrée
  • Cadre réglementaire du classement et plans de classement
  • Principes de la description archivistique, des normes en vigueur (ISAD-G, ISAAR) et des vocabulaires normalisés
  • Paléographie, latin, langues régionales
  • Standards d’encodage XML EAD et EAC
  • Principes de la conservation préventive et de la restauration
  • Principes d’aménagement de locaux d’archives
  • Régie des œuvres
  • Outil informatique de récolement
  • Réglementation en matière de communication d’archives publiques
  • Réglementation des ERP
  • Méthodes de valorisation des archives : exposition, ateliers pédagogiques, etc.
  • Normes en matière d’expositions
  • Formats de numérisation
  • Code de la propriété intellectuelle et du droit des images
  • Internet, réseaux sociaux

Publier un commentaire

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Suivez JobCulture sur les réseaux sociaux
Retrouvez les offres d'emplois dans la culture !

Partagez JobCulture.fr