Menu

eac_jobculture_2016c


Profil Culturel bronzier

Le bronze est né, il y a 4000 ans, du mélange du cuivre et de l’étain. Depuis, le bronzier travaille et donne forme à cet alliage. Il reproduit des gestes traditionnels pour restaurer ou créer des objets (d’art, ameublement…).

 

Nature du travail

Un nom, 5 métiers

Le terme de bronzier recouvre en fait 5 métiers.

Le tourneur profile, à l’aide d’un tour, les pièces rondes entrant dans la composition d’un luminaire. Il prévoit les emplacements des différentes pièces.

Le repousseur crée différentes pièces : service à café, vase, gobelet… Après avoir réalisé un modèle en creux, il y place une plaque de métal qu’il travaille pour qu’elle épouse le modèle.

Le ciseleur sculpte différents motifs du décor et crée des volumes en déformant le métal grâce à des ciselets.

Le monteur façonne et assemble les éléments pour réaliser l’objet. Il scie, soude, perce, ajuste…

Le finisseur surface donne un aspect lisse, brillant, vieilli… aux objets. Il peut appliquer une patine, poser une couche d’argent ou d’or pour donner un type de fini.

Un artisan doublé d’un artiste

Artisan d’art, le bronzier restaure des objets décoratifs en métal : tables, bancs, étagères, lustre, lampes, serrures, objets d’art sacré, pièces de services de table…

Pour autant, il n’en est pas moins un créateur. En fonction des commandes qui lui sont passées, le bronzier conçoit entièrement l’objet souhaité. Ce dernier portera au final un numéro et un poinçon garantissant l’authenticité et la valeur du travail d’art effectué.

Compétences requises

Culture technique et artistique

La reproduction ou la création d’une oeuvre d’art nécessite de maîtriser les caractéristiques techniques des matériaux (alliages, métaux, résines, plastiques…) utilisés pour pouvoir les travailler sans difficulté. De même, il faut bien connaître le contexte historique dans lequel est née l’oeuvre.

Habile et observateur

Le bronzier doit faire preuve de minutie, de dextérité, de patience, de sens artistique et d’un sens pointu de l’observation dans toutes les étapes de son travail. En contact avec la clientèle, il doit avoir le sens de la communication.

 

 

Lieux d’exercice et statuts

Très souvent en solo

En général, le bronzier travaille dans un atelier. Si la plupart du temps, il travaille seul, il peut s’intégrer à une équipe de professionnels dans le cadre de commandes importantes ou de la réalisation de pièces monumentales.

Salarié ou indépendant

Le bronzier peut travailler pour le compte de musées, d’hôtels haut de gamme, de maisons de luxe et de décoration.

Il peut aussi s’installer à son compte pour réaliser des pièces pour la bijouterie, l’orfèvrerie, l’art sacré, les arts de la table, les luminaires…

Pas uniquement du bronze

Le bronzier réalise des pièces en bronze… mais pas seulement. Cuivre, laiton, étain, acier, aluminium, ivoire… font aussi partie des matériaux qu’il travaille.

 

 

 

Salaire

Salaire du débutant

A partir du Smic

Intégrer le marché du travail

Les particuliers aisés

Malgré l’engouement des Français pour leur patrimoine, il existe peu d’emplois en matière de restauration d’art. Néanmoins, de plus en plus de commandes de particuliers, aisés, permettent au bronzier de maintenir son activité. À noter les commandes des hôtels et restaurants de luxe.

 

 

Accès au métier

L’accès au métier de bronzier se fait principalement à partir du CAP. Le titulaire du CAP peut ensuite poursuivre des études jusqu’au bac + 2, pour acquérir une compétence et une spécialisation complémentaires. Pour s’installer, mieux vaut posséder un diplôme de niveau bac.

Niveau CAP

  • CAP bronzier, options monteur, tourneur, ciseleur ;

Niveau bac

  • Bac pro mise en oeuvre des matériaux, option matériaux métalliques moulés ;
  • Brevet des métiers d’art (BMA) graphisme et décor, option décorateur de surfaces et de volumes ;
  • BP serrurerie-métallerie ;
  • Diplôme de fin d’études secondaires des métiers d’art (DFESMA) de l’école Boulle ;

Niveau bac + 2

  • Diplôme des métiers d’art (DMA) arts de l’habitat, option ornements et objets.

 

 

Voir Emploi & Stage sur JobCulture.fr bronzier

Nature du travail

Un nom, 5 métiers

Le terme de bronzier recouvre en fait 5 métiers.

Le tourneur profile, à l’aide d’un tour, les pièces rondes entrant dans la composition d’un luminaire. Il prévoit les emplacements des différentes pièces.

Le repousseur crée différentes pièces : service à café, vase, gobelet… Après avoir réalisé un modèle en creux, il y place une plaque de métal qu’il travaille pour qu’elle épouse le modèle.

Le ciseleur sculpte différents motifs du décor et crée des volumes en déformant le métal grâce à des ciselets.

Le monteur façonne et assemble les éléments pour réaliser l’objet. Il scie, soude, perce, ajuste…

Le finisseur surface donne un aspect lisse, brillant, vieilli… aux objets. Il peut appliquer une patine, poser une couche d’argent ou d’or pour donner un type de fini.

Un artisan doublé d’un artiste

Artisan d’art, le bronzier restaure des objets décoratifs en métal : tables, bancs, étagères, lustre, lampes, serrures, objets d’art sacré, pièces de services de table…

Pour autant, il n’en est pas moins un créateur. En fonction des commandes qui lui sont passées, le bronzier conçoit entièrement l’objet souhaité. Ce dernier portera au final un numéro et un poinçon garantissant l’authenticité et la valeur du travail d’art effectué.

Compétences requises

Culture technique et artistique

La reproduction ou la création d’une oeuvre d’art nécessite de maîtriser les caractéristiques techniques des matériaux (alliages, métaux, résines, plastiques…) utilisés pour pouvoir les travailler sans difficulté. De même, il faut bien connaître le contexte historique dans lequel est née l’oeuvre.

Habile et observateur

Le bronzier doit faire preuve de minutie, de dextérité, de patience, de sens artistique et d’un sens pointu de l’observation dans toutes les étapes de son travail. En contact avec la clientèle, il doit avoir le sens de la communication.

Lieux d’exercice et statuts

Très souvent en solo

En général, le bronzier travaille dans un atelier. Si la plupart du temps, il travaille seul, il peut s’intégrer à une équipe de professionnels dans le cadre de commandes importantes ou de la réalisation de pièces monumentales.

Salarié ou indépendant

Le bronzier peut travailler pour le compte de musées, d’hôtels haut de gamme, de maisons de luxe et de décoration.

Il peut aussi s’installer à son compte pour réaliser des pièces pour la bijouterie, l’orfèvrerie, l’art sacré, les arts de la table, les luminaires…

Pas uniquement du bronze

Le bronzier réalise des pièces en bronze… mais pas seulement. Cuivre, laiton, étain, acier, aluminium, ivoire… font aussi partie des matériaux qu’il travaille.

Carrière et salaire

Les particuliers aisés

Malgré l’engouement des Français pour leur patrimoine, il existe peu d’emplois en matière de restauration d’art. Néanmoins, de plus en plus de commandes de particuliers, aisés, permettent au bronzier de maintenir son activité. À noter les commandes des hôtels et restaurants de luxe.

Salaire du débutant

A partir du Smic

Accès au métier

Le titulaire du CAP peut ensuite poursuivre des études jusqu’au bac + 2, pour acquérir une compétence et une spécialisation complémentaires. Pour s’installer, mieux vaut posséder un diplôme de niveau bac.

Niveau CAP

  • CAP bronzier, options monteur, tourneur, ciseleur ;

Niveau bac

  • Bac pro mise en oeuvre des matériaux, option matériaux métalliques moulés ;
  • Brevet des métiers d’art (BMA) graphisme et décor, option décorateur de surfaces et de volumes ;
  • BP serrurerie-métallerie ;
  • Diplôme de fin d’études secondaires des métiers d’art (DFESMA) de l’école Boulle ;

Niveau bac + 2

  • Diplôme des métiers d’art (DMA) arts de l’habitat, option ornements et objets.

Publier un commentaire

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Suivez JobCulture sur les réseaux sociaux
Retrouvez les offres d'emplois dans la culture !

Partagez un article

JobCulture.fr propose de nombreuses offres d'emplois et de stages dans la culture : Profil Culturel bronzier voici le lien : http://www.jobculture.fr/profil-culture-metiers/profil-culturel-bronzier/ -