Menu

eac_jobculture_2016c


Profil Culturel céramiste

Poterie vernissée, grès, porcelaine, faïence… sont issus du mélange argile-eau après cuisson. Ces créations surgissent des mains du céramiste qui procède ensuite à leur décoration.

 

 

 

Nature du travail

Choix et préparation des terres

Le céramiste prépare d’abord la terre qu’il va modeler. Il la lave et la pétrit pour lui donner l’homogénéité nécessaire, chasser les corps étrangers et les bulles d’air. Autre technique : piétiner la terre ou la battre.

Façonnage des pièces

Il existe plusieurs techniques de façonnage. Le modelage avec les doigts et quelques instruments (spatules, racloirs et stylets). Le tournage à l’aide d’un tour. Le coulage de la matière dans des moules…

Séchage et cuisson

Après séchage, vient la cuisson dans un four, à plus ou moins forte température, qui permet la vitrification des pâtes et la fixation des couleurs. Le raku, par exemple, est une technique qui consiste à cuire rapidement entre 900 et 1 050 °C, puis à défourner brutalement pour créer un choc thermique qui fait craqueler l’émail.

Le décor

Les pièces façonnées sont enfin décorées sur émail (la porcelaine) ou sous émail (les faïences). La décalcomanie ou la sérigraphie sont très utilisées pour les séries importantes. Les productions de grande valeur sont décorées à la main. Le décor à la main de la porcelaine fait l’objet de plusieurs spécialisations : décor au pinceau, filetage et brunissage de l’or, polissage…

Compétences requises

Sens artistique

Pour modeler un objet ou pour le décorer, le céramiste doit faire preuve d’un grand sens artistique. Qu’il fasse des objets usuels ou décoratifs, il doit aussi se montrer créatif pour émouvoir sa clientèle et en attirer une nouvelle.

Habileté manuelle et minutie

Le céramiste travaille avec ses mains. Lors du modelage, pour donner forme à ses oeuvres, il doit faire preuve de beaucoup de doigté et d’une certaine forme physique. La décoration des poteries demande aussi de la patience et de la minutie.

 

 

Lieux d’exercice et statuts

En atelier

Le céramiste travaille dans un atelier. S’il pratique la technique du tournage, il s’installe devant son tour et dépose le pâton (une portion de pâte) humecté, arrondi avec la paume de la main. Il lance alors son tour et enfonce les pouces dans la masse de terre, exerçant une pression plus ou moins grande en faisant jaillir des formes nouvelles ou traditionnelles.

Installations ciblées

Les artisans ont tendance à s’installer dans les centres traditionnels, nés de la présence d’une carrière d’argile ou de kaolin, comme la Bourgogne, la Puisaye, la Saintonge, l’Alsace. Et surtout la Provence, le Languedoc et l’Île-de-France où l’on dénombre la majorité des potiers. Ils sont présents aussi dans les lieux touristiques, parfois immortalisés par le talent d’un artiste, comme Picasso à Vallauris (06).

Sur les routes

Le céramiste vend sa production dans la boutique de l’atelier, mais surtout en participant à des foires, des salons, des marchés de potiers qui ont régulièrement lieu en France ou à l’étranger. Il peut aussi organiser ses propres expositions pour se faire connaître.

 

 

 

Salaire

Salaire du débutant

A partir du Smic et jusqu’à 1710 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

S’installer à son compte

Beaucoup de céramistes s’installent en tant qu’artisans d’art dans leur propre atelier. Ils emploient parfois un tourneur professionnel. L’investissement de départ peut être lourd. Il leur faut acheter un tour, un four, des presses pour les moules… Et bien entendu trouver un atelier. Pour gagner sa vie dans ce métier, il ne faut pas s’installer n’importe où. Autre impératif : sortir de son atelier pour aller au-devant de la clientèle.

« Faire de l’utilitaire »

Si l’on note un certain intérêt du consommateur pour la céramique, il est souvent utile, en attendant la notoriété, d’avoir plusieurs cordes à son arc. Beaucoup de professionnels « font de l’utilitaire » : de la vaisselle en série, par exemple. D’autres proposent des formations pour amateurs dans des associations de loisirs ou pratiquent la restauration d’objets d’art… Certains travaillent dans des fabriques de céramique industrielle.

 

 

Accès au métier

Du CAP à bac + 5, les diplômes permettant d’accéder à ce métier sont nombreux. Après la 3e,le CAP tournage en céramique apporte les savoir-faire de base. Le CAP décoration en céramique et le BT dessinateur en arts appliqués, spécialité céramique permettent de maîtriser les techniques de décor. le CAP tournage en céramique apporte les savoir-faire de base. Le CAP décoration en céramique et le BT dessinateur en arts appliqués, spécialité céramique permettent de maîtriser les techniques de décor. Ces trois diplômes peuvent être complétés en deux ans par un BMA céramique. Après le bac : le DMA arts textiles et céramiques, option céramique artisanale en deux ans , le BTS art céramique en deux ans , une école des Beaux-arts en cinq ans.

Niveau CAP

  • CAP tournage en céramique ; décoration en céramique ;

Niveau bac

  • Brevet des métiers d’art (BMA) céramique ;

Niveau bac + 2

  • Diplôme des métiers d’art (DMA) textiles et céramiques, option céramique artisanale ;
  • BTS art céramique ;

Niveau bac + 5

  • DNSEP d’une école des Beaux-arts

 

 

Voir Emploi & Stage sur JobCulture.fr céramiste

Nature du travail

Choix et préparation des terres

Le céramiste prépare d’abord la terre qu’il va modeler. Il la lave et la pétrit pour lui donner l’homogénéité nécessaire, chasser les corps étrangers et les bulles d’air. Autre technique : piétiner la terre ou la battre.

Façonnage des pièces

Il existe plusieurs techniques de façonnage. Le modelage avec les doigts et quelques instruments (spatules, racloirs et stylets). Le tournage à l’aide d’un tour. Le coulage de la matière dans des moules…

Séchage et cuisson

Après séchage, vient la cuisson dans un four, à plus ou moins forte température, qui permet la vitrification des pâtes et la fixation des couleurs. Le raku, par exemple, est une technique qui consiste à cuire rapidement entre 900 et 1 050 °C, puis à défourner brutalement pour créer un choc thermique qui fait craqueler l’émail.

Le décor

Les pièces façonnées sont enfin décorées sur émail (la porcelaine) ou sous émail (les faïences). La décalcomanie ou la sérigraphie sont très utilisées pour les séries importantes. Les productions de grande valeur sont décorées à la main. Le décor à la main de la porcelaine fait l’objet de plusieurs spécialisations : décor au pinceau, filetage et brunissage de l’or, polissage…

Compétences requises

Sens artistique

Pour modeler un objet ou pour le décorer, le céramiste doit faire preuve d’un grand sens artistique. Qu’il fasse des objets usuels ou décoratifs, il doit aussi se montrer créatif pour émouvoir sa clientèle et en attirer une nouvelle.

Habileté manuelle et minutie

Le céramiste travaille avec ses mains. Lors du modelage, pour donner forme à ses oeuvres, il doit faire preuve de beaucoup de doigté et d’une certaine forme physique. La décoration des poteries demande aussi de la patience et de la minutie.

Lieux d’exercice et statuts

En atelier

Le céramiste travaille dans un atelier. S’il pratique la technique du tournage, il s’installe devant son tour et dépose le pâton (une portion de pâte) humecté, arrondi avec la paume de la main. Il lance alors son tour et enfonce les pouces dans la masse de terre, exerçant une pression plus ou moins grande en faisant jaillir des formes nouvelles ou traditionnelles.

Installations ciblées

Les artisans ont tendance à s’installer dans les centres traditionnels, nés de la présence d’une carrière d’argile ou de kaolin, comme la Bourgogne, la Puisaye, la Saintonge, l’Alsace. Et surtout la Provence, le Languedoc et l’Île-de-France où l’on dénombre la majorité des potiers. Ils sont présents aussi dans les lieux touristiques, parfois immortalisés par le talent d’un artiste, comme Picasso à Vallauris (06).

Sur les routes

Le céramiste vend sa production dans la boutique de l’atelier, mais surtout en participant à des foires, des salons, des marchés de potiers qui ont régulièrement lieu en France ou à l’étranger. Il peut aussi organiser ses propres expositions pour se faire connaître.

Carrière et salaire

S’installer à son compte

Beaucoup de céramistes s’installent en tant qu’artisans d’art dans leur propre atelier. Ils emploient parfois un tourneur professionnel. L’investissement de départ peut être lourd. Il leur faut acheter un tour, un four, des presses pour les moules… Et bien entendu trouver un atelier. Pour gagner sa vie dans ce métier, il ne faut pas s’installer n’importe où. Autre impératif : sortir de son atelier pour aller au-devant de la clientèle.

« Faire de l’utilitaire »

Si l’on note un certain intérêt du consommateur pour la céramique, il est souvent utile, en attendant la notoriété, d’avoir plusieurs cordes à son arc. Beaucoup de professionnels « font de l’utilitaire » : de la vaisselle en série, par exemple. D’autres proposent des formations pour amateurs dans des associations de loisirs ou pratiquent la restauration d’objets d’art… Certains travaillent dans des fabriques de céramique industrielle.

Salaire du débutant

A partir du Smic et jusqu’à 1710 euros brut par mois.

Accès au métier

Après la 3e,le CAP tournage en céramique apporte les savoir-faire de base. Le CAP décoration en céramique et le BT dessinateur en arts appliqués, spécialité céramique permettent de maîtriser les techniques de décor.

Niveau CAP

  • CAP tournage en céramique ; décoration en céramique ;

Niveau bac

  • Brevet des métiers d’art (BMA) céramique ;

Niveau bac + 2

  • Diplôme des métiers d’art (DMA) textiles et céramiques, option céramique artisanale ;
  • BTS art céramique ;

Niveau bac + 5

  • DNSEP d’une école des Beaux-arts

Publier un commentaire

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Suivez JobCulture sur les réseaux sociaux
Retrouvez les offres d'emplois dans la culture !

Partagez un article

JobCulture.fr propose de nombreuses offres d'emplois et de stages dans la culture : Profil Culturel céramiste voici le lien : http://www.jobculture.fr/profil-culture-metiers/profil-culturel-ceramiste/ -