2022-1074910 – ENSA PARIS LA VILLETTE -MCF-VT-GP 2 H/F

  • Fonction Publique
  • N’importe où
  • Publié il y a 2 mois

Domaine / Métier : Enseignement et Formation/Enseignante chercheuse / Enseignant chercheur
Nature de l’emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
Description du poste :
L’enseignant.e chercheur.e, en lien avec les équipes existantes, aura les charges suivantes :

En cycle licence, 28 h :
· Encadrement des rapports de licence de L3.

En cycle master, domaine d’études « art et scénographie », 200 h à répartir entre :
· Engagement dans le séminaire « Démarches plastiques et territoires urbains » interrogeant les démarches de conception urbaine et paysagère à partir d’expérimentations artistiques sur des territoires entre passé-présent-futur (friches industrielles, ferroviaires, portuaires, …) =160 h minimum.
· Interventions en groupes de projet de master en lien avec le séminaire. A partir des outils audiovisuel, et des nouveaux médias, il/elle sensibilisera les étudiants à une phénoménologie du regard et du vécu sensoriel de l’espace, prenant en compte la matérialité et l’imaginaire des sites afin de les pousser à révéler dans leur projet les potentialités d’« inflexus » urbains et paysagers. En s’appuyant sur cette démarche, l’enseignant(e) articulera expérimentation et recherche, et conscientisera à l’apprentissage des territoires dans leurs dimensions physique, formelle, sensible et symbolique ainsi que dans leur potentiel substrat narratif et réflexif. Cette expérience pourra aussi être communiquée en licence en fonction des besoins et des évolutions du programme de l’école.
· Participation aux enseignements VT « Transitions écologiques : approches critiques ».

Dans le Post-master Hesam « Recherches en architecture », 92 h en lien ponctuel avec le DSA projet de territoire
Coordination des séquences du socle commun (séminaire transversal, cours théoriques, ateliers méthodologiques, séminaire international) du DPEA « Recherches en architecture » au sein de l’équipe pluridisciplinaire constituée et responsabilités des « séquences laboratoires » du laboratoire AMP (cf programme de ce post-master sur le site de l’ENSAPLV). Il est attendu, en regard de sujets de recherches portant sur les transformations architecturales et environnementales, le développement d’une démarche scientifique liée à la phénoménologie.
Une part des heures est mise en commun avec la formation de DSA, dans laquelle l’outil audiovisuel sensibilise les étudiants aux « trajections » entre « substrat » et « support » dans le processus de définition d’un projet architectural, urbain, territorial.

Scientifique
· Soutenir un domaine de recherche identifié dans l’audiovisuel et y effectuer des travaux originaux à la croisée des champs théoriques et pratiques entre arts, architecture, paysage et territoires ;
· Dans l’unité AMP de l’ENSAPLV, contribuer à son développement par le biais de recherches, conférences, séminaires et autres formes de transmission et participer potentiellement à sa co-direction ;

Autres tâches
Participation à la vie de l’école : Participation aux instances, groupes de travail ou coordination mise en place à l’ENSAPLV (CPS, Domaines d’Etudes, CS) ; sélection des primo-entrants ; participation à des jurys.

1 – Expériences et compétences souhaitées
· Expérience solide de l’enseignement et de la recherche en architecture, territoire, paysage en lien avec les pratiques artistiques audiovisuelles, et les questions de philosophie de l’esthétique en regard des enjeux climatiques (participation à des programmes de recherche, publication, organisation de colloques, montage de dossiers de demande de financement, …).
· Expérience d’enseignement conséquente en école d’architecture articulée à sa pratique de recherche, avec la responsabilité pédagogique d’enseignements aux formats variés (séminaire, atelier de projet, workshop, encadrement de mémoire en master et post-master) et capacité à mettre en place des partenariats pédagogiques avec des acteurs territoriaux et universitaires en France et à l’international.
· Développer des expériences sensibles et concrètes du paysage urbain et territorial, d’une part dans la confrontation à l’échelle réelle d’un site, via des interventions, installations et vidéo-projections in situ, et d’autre part dans la retranscription de ses dimensions visuelles, sonores ou temporelles, par les outils de représentation et restitutions sensibles (photographie, vidéo, nouvelles technologies de fabrication des images).
· Capacité à questionner les démarches de conception à plusieurs échelles à partir d’autres disciplines liées à la transformation spatiale et aux problématiques d’aménagement, de l’échelle territoriale à celle de l’édifice, et en particulier à partir des démarches artistiques, et des pratiques de l’art territorial.
· Expérience dans la direction d’un domaine d’étude.

2 – Rattachement à un collectif pédagogique et/ou de recherche (laboratoires…)
Domaine d’Étude « Art et scénographie » ;
Rattachement à l’équipe de recherches AMP de l’ENSAPLV. Implication potentielle à la codirection de l’Unité de Recherche.

3 – Diplômes souhaités ou expérience professionnelle souhaitée:
·       Être obligatoirement titulaire d’un doctorat en lien avec le champ des arts, de la représentation de l’espace dans la photographie, la vidéo, les nouvelles formes d’analyses territoriales et urbaines.
·       Solide expérience de la recherche et de l’enseignement en école d’architecture. Expérience dans la direction ou la codirection d’une équipe de recherche.
·       Expérience professionnelle et ou pédagogique avec expérimentations artistiques in situ aux échelles territoriales, urbaines, et/ou paysagères souhaitées

Géolocalisation du poste : 144 Avenue de Flandre, 75019 Paris, France
Voir le site



Détails de l’offre d’emploi
Generated by Feedzy