2022-813453 – Chargé d’études « Détermination des cibles de restauration 2030 – milieu marin » (F/H) H/F

  • Fonction Publique
  • N’importe où
  • Publié il y a 3 mois

Domaine fonctionnel : Recherche/Chercheuse / Chercheur
Nature de l’emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
Description du poste :
CONTEXTE
La stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité à l’Horizon 2030 vise à protéger la nature et à enrayer la dégradation des écosystèmes. Elle s’appuie sur 3 leviers à savoir (1) le renforcement d’un réseau cohérent d’aires protégées, (2) la mise en place d’un plan de restauration de la nature, et (3) une révision de la gouvernance de l’UE en matière de biodiversité.
La « restauration de la nature » est déjà partiellement exigée des Etats membres par la législation existante de l’UE mais des lacunes persistent dans la réglementation et sa mise en œuvre. Le cadre juridique de l’UE va ainsi être renforcé pour progresser plus efficacement à travers deux volets d’action. (1) Un premier volet concerne l’arrêt des dégradations des états de conservation et de leurs tendances pour tous les habitats et espèces d’intérêt communautaire et l’amélioration d’au moins 30% de ces habitats et espèces protégés. (2) Un second volet fixe un objectif de surface d’écosystèmes à restaurer (15% des surfaces d’habitat dégradé).
Pour atteindre ces cibles, il est nécessaire de définir et décliner une méthode ambitieuse et réaliste pour ces deux volets d’action sur la base des connaissances disponibles. PatriNat a déjà travaillé sur un cadre méthodologique pour le milieu terrestre. Il sera cependant nécessaire de l’adapter au milieu marin et de décliner une méthodologie adaptée aux enjeux marins (espèces/habitats de la Directive Habitat-Faune-Flore) en s’assurant de la cohérence avec les autres travaux en cours (DCE, DCSMM, Documents Stratégiques de Façade, Tableaux de bord N2000 etc.).
DESCRIPTION DES MISSIONS
La/le titulaire du poste sera affecté(e) au sein de l’équipe « Milieux Marins » de PatriNat, sous la responsabilité de la cheffe d’équipe et le co-encadrement fonctionnel du chargé de mission scientifique « Ecologie et Evaluation des habitats et espèces marines » et de la chargée de mission « Rapportages Espèces & Catalogue de Protocoles » de l’équipe « Evaluation et Suivi », aura pour missions principales de réaliser :
Une analyse préliminaire des rapportages réglementaires antérieurs sur l’état de conservation (Directive Habitat-Faune-Flore) pour identifier les pistes d’amélioration de l’état de conservation et des tendances avec une liste priorisée des espèces/habitats/critères concernés et actions préconisées (recommandations de gestion, acquisition de connaissance etc.) ;
Un bilan des données disponibles pour l’analyse des cibles d’amélioration de l’état de conservation et des tendances atteignables ;
Une méthode pour définir les habitats marins à restaurer en fonction des données disponibles et/ou avis d’experts ;
Une méthodologie adaptée aux enjeux marins et une liste de cibles : (1) leviers d’action pour améliorer l’état de conservation et (2) détermination des habitats et des surfaces à restaurer.
Les propositions seront validées à chaque étape par le Ministère en charge de l’écologie.

CONDITIONS ADMINISTRATIVES REQUISES
Être titulaire au minimum d’un diplôme de niveau « Master 2 » en écologie marine avec expérience ou « Doctorat ».

QUALIFICATIONS REQUISES
Connaissances approfondies en écologie marine,
Fortes compétences en analyses de données (notamment base de données Access) et géomatique,
Connaissance des politiques publiques de conservation du milieu marin, notamment Directives UE pour le milieu marin (DCSMM, DHFF, DCE) et aires protégées,
Expérience en mobilisation d’expertise scientifique (bibliographie et réseau d’experts).
Lieu d’affectation : 75001 Paris, France
Read More



Détails de l’offre d’emploi