2022-822018 – Conservateur.trice au bureau de l’animation scientifique et des réseaux-SMF

  • Fonction Publique
  • N’importe où
  • Publié il y a 3 mois

Domaine fonctionnel : Direction et pilotage des politiques publiques/Responsable sectoriel / sectorielle
Nature de l’emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
Description du poste :
Le poste à pourvoir est situé au sein du bureau de l’animation scientifique et des réseaux (sous-direction de la politique des musées, service des musées de France).

L’équipe de ce bureau contribue, au plan national, à la définition, au suivi et à l’évaluation de la politique des musées portée par le ministère de la culture.

La personne recherchée doit d’abord être à même de structurer et animer un réseau, d’assurer la synthèse et la restitution des problématiques observées dans son champ d’expertise, de proposer des positions argumentées sur les dossiers dont elle est saisie, de représenter le ministère dans diverses instances, etc.

Dans ce cadre général, les missions sont notamment les suivantes :
– participation à l’exercice de la tutelle des musées nationaux, au quotidien et lors des instances de gouvernance : suivi des projets scientifiques et culturels, de la programmation, des questions de médiation, participation aux pré-conseils d’administration, aux commissions d’acquisitions, aux comités scientifiques, etc. ;
– suivi et accompagnement/soutien des DRAC dans le cadre de leur missions auprès des musées de France territoriaux (élaboration des projets scientifiques et culturels, projets d’aménagement, etc.) ;
– suivi d’une ou plusieurs DRAC sur l’ensemble des problématiques de la politique des musées (suivi de la stratégie de la DRAC dans le domaine muséal, programmation et suivi de l’exécution des crédits délégués par le ministère, suivi général de la situation des musées dans la région considérée) ;
– contribution aux exercices de synthèse nationales, aux éléments de valorisation des bonnes pratiques, à l’animation des réseaux scientifiques et professionnels, etc.

Les tâches à accomplir incluent la préparation de réponse aux courriers adressés à la ministre ou au directeur général des patrimoines et de l’architecture, la production de notes, de fiches et d’éléments de langage pour les déplacements ou les rendez-vous de la ministre, de son cabinet ou du directeur général, la participation à des rendez-vous ou réunions pour y représenter le service des musées de France, etc.

Des tâches plus ponctuelles (organisation de réunions ou journées d’étude, animation de séminaires, production de support divers pour diffuser les positions du service, etc.) peuvent être confiées à l’intéressé.e selon l’actualité et les priorités du service.

Compétences techniques :
–          Bonnes connaissances du fonctionnement des musées nationaux et des autres musées de France ;
–          Connaissance de l’environnement institutionnel et administratif du ministère de la culture (services centraux et déconcentrés) et de l’environnement institutionnel territorial ;
–          Bonne connaissance du domaine d’intervention, capacité d’analyse et de synthèse.

Savoir-faire :
–          Capacité d’adaptation aux exigences du poste et du contexte (service d’administration centrale en lien avec les musées nationaux, les autres services du ministère, les DRAC, éventuellement le cabinet de la ministre, les musées de France territoriaux, les élus dont ils dépendent, etc.) ;
–          Réactivité face aux sollicitations professionnelles ;
–          Qualité rédactionnelle et de l’expression orale (rapports, notes administratives au DG ou au cabinet, etc.) ;
–          Capacité à utiliser les outils bureautiques ;
–          Capacité à représenter le ministère.

Savoir-être (compétences comportementales) :
–          Discrétion et loyauté professionnelle.
–          Capacité à dialoguer et à coopérer avec les partenaires professionnels internes et externes.
–          Sens critique et de la pédagogie.
–          Gout de l’innovation, du changement et capacité à proposer des évolutions de procédures ou de fonctionnement.

Profil du candidat recherché (le cas échéant) :

Un profil scientifique est privilégié mais le positionnement du bureau et donc les tâches à assurer sont bien ceux d’une administration centrale. Ceci implique un gout prononcé pour les travaux de synthèse et une approche des dossiers sous l’angle administratif, budgétaire ou juridique autant que scientifique et culturel.

Read More



Détails de l’offre d’emploi