Menu

eac_jobculture_2016c


Point sur le contrat intérimaire

09/01/2015 Actualités Culture

Commentaires fermés sur Point sur le contrat intérimaire

Légalisé par la loi 72-1 du 3 janvier 1972, le contrat de travail intérimaire a été créé pour assurer le remplacement exceptionnel de salariés. Il a ensuite été étendu à l’augmentation d’activité durant une période donnée, ainsi qu’à la nécessité d’emploi saisonnier dans certains secteurs spécifiques.

Pour les salariés intérimaires, le code du travail a prévu le versement d’une prime de précarité, représentant 10% de la rémunération brute, versée en fin de mission, afin de compenser la vulnérabilité liée à ce type de contrat.

Le recours à ce type de contrat présente des avantages pour les entreprises, plus d’informations rendez-vous sur Kara.fr : plus de souplesse et de réactivité lors de l’absence d’un salarié ou d’un surcroit de travail. Les agences spécialisées dans la mise à disposition d’intérimaires sont très réactives et peuvent recruter des personnes en moins de 24h. Passer par ce type d’agences permet d’avoir un recrutement réaliser par un réseau de professionnels et donc de diminuer les risques législatifs ou un mauvais recrutement. Le contrat intérimaire est un contrat qui lie l’entreprise à l’agence de travail, ce qui signifie que le nouveau salarié ne fait pas partie de la masse salariale de l’entreprise qui recrute. Cela peut être intéressant pour l’entreprise au regard de la fourchette dans laquelle elle se trouve du point de vue des taxes, notamment taxes professionnelles ou taxe sur la formation.

Même si le recours à un contrat intérimaire peut paraître plus onéreux au premier abord, il faut prendre en compte non seulement les avantages cités précédemment, mais également les coûts cachés qui découlent du recrutement en direct, ainsi que la visite médicale ou autres frais, qui ne seront pas amortis sur un contrat à très courte durée.

Jusque dans les années 2000, le recours au contrat de travail intérimaire n’a cessé d’augmenter.
Mais en 2014, on observe une chute importante avec -4% pour le dernier trimestre 2014 et 518 500 personnes en contrat intérimaire en France (contre 1 million en 2007)

L’emploi intérimaire est considéré comme un indicateur précieux de la situation générale de l’emploi et le marché du travail redémarre toujours par celui-ci. La baisse la plus importante est observée dans le BTP avec une baisse de -7,6% sur l’année mais de 20% en octobre 2014, elle est le reflet de la situation économique actuelle de ce secteur qui est particulièrement en recul.

Cette chute n’est pas rassurante quant à la situation de l’emploi et du chômage en France.


Suivez JobCulture sur les réseaux sociaux
Retrouvez les offres d'emplois dans la culture !