Actualité du Recrutement Culturel

Interviews de recruteurs, Conseils pour les CV, lettres de motivations, entretiens, Actualité RH ...

maitriser francais argot

L’argot dans la langue française

Le saviez vous ? Le français est la cinquième langue la plus parlée au monde ! Avec plus de 227 millions de personnes maitrisant le français, notre langue arrive après l’anglais, le chinois, l’hindi et l’espagnol, mais devant l’arabe, le russe, le portugais ou encore l’italien. Outre la France, de nombreux pays ont fait du français la langue officielle, comme par exemple la République du Congo, la Cote d’Ivoire, la Belgique …

Apprendre le français, c’est bien souvent compliqué. La plupart des apprenants ont du mal avec l’orthographe, les conjugaisons, et bien sur la grammaire. Ils ont également du mal avec l’argot, ce vocabulaire propre à un milieu bien défini, et qu’une autre communauté (bien que de la même langue) ne comprend pas / lui donne un tout autre sens.

 

Voici quelques exemples d’argot que toute personne vivant en France comprend :

 

Aboule le fric : donne moi de l’argent
Bachoter : préparer un examen
Baveux : un avocat
Canard : un journal

Mais il existe des mots propres à certaines régions. A Lyon par exemple on parle couramment de gache (une place), de vogue (une fête foraine), d’un bouchon (un restaurant local), d’une carotte rouge (une betterave) … A Toulouse on parle de « pompon sur la Garonne », de la malle d’une voiture (pour dire le coffre), ou encore d’avoir la cagne quand on est fatigué.

Et le français étant parlé par plus de 227 millions de personnes dans le monde, et ce sur tous les continents, l’argot évolue et se renouvelle en permanence. Les mots peuvent avoir un autre sens dans d’autres pays !

Les québécois par exemple, parlent de char pour désigner une voiture. Une blonde est une petite amie. L’épicerie du coin devient un dépanneur. Et un éthylotest devient un ivressomètre. Dans certains pays d’Afrique on dira cadonner pour donner un cadeau, c’est caillou en parlant d’un truc difficile à faire, et de s’ambiancer pour faire la fête.

Bref, vous l’avez compris, bien maitriser le français c’est pas facile. Il peut être utile de prendre des cours, mais il faut surtout pratiquer, multiplier les échanges, faire des tests …